2 Corinthiens 11

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

1 Oh! si vous pouviez supporter de ma part un peu de folie! Mais vous, me supportez!
2 Car je suis jaloux de vous d`une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancs un seul poux, pour vous prsenter Christ comme une vierge pure.
3 Toutefois, de mme que le serpent sduisit Eve par sa ruse, je crains que vos penses ne se corrompent et ne se dtournent de la simplicit l`gard de Christ.
4 Car, si quelqu`un vient vous prcher un autre Jsus que celui que nous avons prch, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reu, ou un autre vangile que celui que vous avez embrass, vous le supportez fort bien.
5 Or, j`estime que je n`ai t infrieur en rien ces aptres par excellence.
6 Si je suis un ignorant sous le rapport du langage, je ne le suis point sous celui de la connaissance, et nous l`avons montr parmi vous tous gards et en toutes choses.
7 Ou bien, ai-je commis un pch parce que, m`abaissant moi-mme afin que vous fussiez levs, je vous ai annonc gratuitement l`vangile de Dieu?
8 J`ai dpouill d`autres glises, en recevant d`elles un salaire, pour vous servir. Et lorsque j`tais chez vous et que je me suis trouv dans le besoin, je n`ai t charge personne;
9 car les frres venus de Macdoine ont pourvu ce qui me manquait. En toutes choses je me suis gard de vous tre charge, et je m`en garderai.
10 Par la vrit de Christ qui est en moi, je dclare que ce sujet de gloire ne me sera pas enlev dans les contres de l`Achae.
11 Pourquoi?... Parce que je ne vous aime pas?... Dieu le sait!
12 Mais j`agis et j`agirai de la sorte, pour ter ce prtexte ceux qui cherchent un prtexte, afin qu`ils soient trouvs tels que nous dans les choses dont ils se glorifient.
13 Ces hommes-l sont de faux aptres, des ouvriers trompeurs, dguiss en aptres de Christ.
14 Et cela n`est pas tonnant, puisque Satan lui-mme se dguise en ange de lumire.
15 Il n`est donc pas trange que ses ministres aussi se dguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs oeuvres.
16 Je le rpte, que personne ne me regarde comme un insens; sinon, recevez-moi comme un insens, afin que moi aussi, je me glorifie un peu.
17 Ce que je dis, avec l`assurance d`avoir sujet de me glorifier, je ne le dis pas selon le Seigneur, mais comme par folie.

18 Puisqu`il en est plusieurs qui se glorifient selon la chair, je me glorifierai aussi.
19 Car vous supportez volontiers les insenss, vous qui tes sages.
20 Si quelqu`un vous asservit, si quelqu`un vous dvore, si quelqu`un s`empare de vous, si quelqu`un est arrogant, si quelqu`un vous frappe au visage, vous le supportez.
21 J`ai honte de le dire, nous avons montr de la faiblesse. Cependant, tout ce que peut oser quelqu`un, -je parle en insens, -moi aussi, je l`ose!
22 Sont-ils Hbreux? Moi aussi. Sont-ils Isralites? Moi aussi. Sont-ils de la postrit d`Abraham? Moi aussi.
23 Sont-ils ministres de Christ? -Je parle en homme qui extravague. -Je le suis plus encore: par les travaux, bien plus; par les coups, bien plus; par les emprisonnements, bien plus. Souvent en danger de mort,
24 cinq fois j`ai reu des Juifs quarante coups moins un,
25 trois fois j`ai t battu de verges, une fois j`ai t lapid, trois fois j`ai fait naufrage, j`ai pass un jour et une nuit dans l`abme.
26 Frquemment en voyage, j`ai t en pril sur les fleuves, en pril de la part des brigands, en pril de la part de ceux de ma nation, en pril de la part des paens, en pril dans les villes, en pril dans les dserts, en pril sur la mer, en pril parmi les faux frres.
27 J`ai t dans le travail et dans la peine, expos de nombreuses veilles, la faim et la soif, des jenes multiplis, au froid et la nudit.
28 Et, sans parler d`autres choses, je suis assig chaque jour par les soucis que me donnent toutes les glises.
29 Qui est faible, que je ne sois faible? Qui vient tomber, que je ne brle?
30 S`il faut se glorifier, c`est de ma faiblesse que je me glorifierai!
31 Dieu, qui est le Pre du Seigneur Jsus, et qui est bni ternellement, sait que je ne mens point!...
32 A Damas, le gouverneur du roi Artas faisait garder la ville des Damascniens, pour se saisir de moi;
33 mais on me descendit par une fentre, dans une corbeille, le long de la muraille, et j`chappai de leurs mains.